La chronique de Laura - Champs-Élysées Film Festival Online - 17 Blocks, de Davy Rothbart, Compétition longs métrages américains

13 juin 2020
Le projet peut faire penser à Boyhood de Richard Linklater : filmer une famille américaine en se concentrant sur le plus jeune fils, et les voir grandir pendant des années, voire des décennies. À la différence près que Boyhood était une fiction, et 17 Blocks un documentaire. Et que Davy Rothbart s’est lié d’amitié avec une famille d’afro-américains qu’il a décidé de filmer avec sa toute première caméra, longtemps avant d’en faire son métier. S’ils vivent à 17 pâtés de maison du Capitole à Washington DC, la vie de la famille Sanford n’a de proximité que géographique avec les élites. De leurs petits bonheurs à leurs drames familiaux et personnels, le réalisateur les suit sur trois générations, sans chercher à dissimuler ou embellir les aspects les plus sombres de leurs vies. Le spectateur est immergé dans cette famille pleine d’imperfections, souffre avec eux, aime avec eux, grandit avec eux. L’émotion nait alors naturellement, sans artifice, devant cette fresque humaine qui s’étire sur près de vingt ans.
Sûrement ce que vous verrez de plus vrai et touchant cette année.
L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article