La chronique de Laura - Champs-Élysées Film Festival - Vif Argent, de Stéphane Batut, Compétition longs métrages français

25 juin 2019

La chronique de Laura - Champs-Élysées Film Festival - Vif Argent, de Stéphane Batut, Compétition longs métrages français

En cette période de canicule, je me réjouis de pouvoir me réfugier dans la salle climatisée du publiciscinémas pour y découvrir un film atypique, Vif Argent de Stéphane Batut. Atypique déjà pour son sujet : un jeune homme meurt et devient passeur des âmes vers leur destination finale. Il rencontre alors une vivante dont il tombe amoureux. L’audace du film réside également dans le choix de son interprète principal, Thimotée Robart dont c’est le premier rôle majeur. Si son charisme varie d’une scène à l’autre, il ne perd jamais en crédibilité et confère à l’ensemble une certaine candeur. Face à lui, Judith Chemla apporte grâce et sensualité à cette histoire d’amour entre deux mondes. Le travail sur l’image permet de faire ressentir le fossé qui sépare les deux amants de manière élégante. Une jolie découverte.

L’image contient peut-être : 1 personne, nuit

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article