La chronique de Laura - Festival international du film d'animation d'Annecy 2020 - True North, de Eiji Han Shimizu, Longs métrages « L’officielle »

01 juillet 2020
Annecy aura vraiment fait le tour du monde de l’animation, puisque sa compétition nous emmène jusqu’en Corée du Nord, via un jeune homme échappé du fameux pays le plus fermé du monde. Tout commence par une conférence Ted, où le jeune homme en question prend la parole face aux caméras du monde entier pour raconter l’histoire de sa famille, et de sa fuite. Cette introduction, et le choix d’un plan d’ouverture montrant un panneau « sortie de secours », promettent un film intelligent et subtil.
Nous nous rendons ensuite à Pyongyang, où la police vient arrêter en pleine nuit une femme et ses deux enfants. Ils ne sauront jamais ce que leur père a fait pour qu’ils soient envoyés dans des camps de travail au Nord, dont personne ne revient. Dans ces camps, le fils, personnage principal, se lie d’amitié avec un garçon de son âge qui vient de voir sa mère exécutée sous ses yeux, et que sa famille recueille sous leur humble toit.
Neuf ans s’écoulent. On assiste à la violence du quotidien, on voit ces individus se soumettre, se durcir, se radoucir, tomber amoureux, se rebeller, mourir. Ou s’échapper enfin, mais en étant marqués à jamais par une expérience que l’on croyait d’un autre âge. Les couleurs sombres des camps illustrent cette vie dure et dépourvue d’espoir, seulement agrémentée de quelques moments de joie d’être malgré tout là ensemble. Seule la nuit étoilée apporte la beauté qui manque au quotidien de cette famille. Le contraste est tranchant avec les couleurs vives de la salle comble de la conférence Ted, où le héros peut enfin parler librement et partager son histoire, que le monde a tant besoin d’entendre. Cette mise en contexte permet un twist simple et émouvant, et une conclusion douce amère, rappelant qu’environ 200.000 personnes vivent encore à ce jour dans ces camps de travail, n’ayant eu droit à aucune forme de procès.
L’image contient peut-être : texte

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article