La chronique de Laura - La Voie de la justice, de Destin Daniel Cretton

26 janvier 2020

La chronique de Laura - La Voie de la justice, de Destin Daniel Cretton, en salles le 29 janvier.

En 1987 en Alabama, un homme noir est incarcéré et condamné à mort pour le meurtre d’une jeune fille. Un jeune avocat diplômé de Harvard, noir lui aussi, vient le trouver, lui et d’autres détenus du « couloir de la mort » pour les défendre, alors qu’eux-mêmes n’y croient plus. Destin Daniel Cretton relate l’histoire vraie de Bryan Stevenson, cet avocat qui encore aujourd’hui consacre sa vie à la défense des plus démunis, souvent accusés à tort. Ses comédiens incarnent avec sérieux ces personnages honorables, dans un ensemble finalement assez lisse et conventionnel. L’histoire méritait cependant d’être racontée, et il en ressort quelques scènes fortes qui font transparaître l’horreur de cette peine capitale pour les condamnés et leur entourage. On en ressort forcément indigné face au racisme qui gangrène le système judiciaire américain et effaré devant le chemin qu’il reste à parcourir.

L’image contient peut-être : 3 personnes, texte

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article