La chronique de Laura - Seberg, de Benedict Andrews - Premières #Deauville2019

14 septembre 2019

La chronique de Laura - Seberg, de Benedict Andrews - Premières #Deauville2019

Ce vendredi, Kristen Stewart est à l’honneur à Deauville. Projection en avant première du film de Benedict Andrews où elle interprète Jean Seberg, conférence de presse, inauguration de sa cabine sur les planches et enfin remise du Deauville Talent Award ce soir. Seberg lui permet de se glisser à nouveau dans la peau d’un personnage historique, après Joan Jett dans The Runaways. Elle confère à cette actrice mythique à la fois la grâce et la fragilité, mais surtout la fougue et la volonté à toute épreuve. Engagée auprès du Black Panthers Party, Jean Seberg fut calomniée et persécutée par le FBI de Hoover agissant dans l’illégalité. Le film monte en pression au fur et à mesure que la parano de Jean grandit, l’isolant de sa famille et entravant son travail. Yvan Attal, dans ses quelques apparitions, trouve toute la justesse nécessaire pour interpréter son mari Romain Gary, dépassé par les événements mais fidèle à cette femme qu’il aime malgré tout. Le film trouve sa juste place dans le contexte toujours actuel des Black Lives Matter, et du mouvement de libération de la parole des femmes, tous deux trouvant une voix en Kristen Stewart.

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article