La chronique de Laura - Champs-Élysées Film Festival Online - À l’abordage, de Guillaume Brac, Compétition longs métrages français

11 juin 2020

La chronique de Laura - Champs-Élysées Film Festival Online - À l’abordage, de Guillaume Brac, Compétition longs métrages français

Le Champs-Élysées Film Festival a ouvert ses portes virtuelles ce mardi 9 juin. L’équipe de Sophie Dulac surmonte ainsi la pandémie et continue d’offrir au public le meilleur du cinéma indépendant français et américain.
Désormais habitué du festival après y avoir présenté Contes de Juillet en 2018, Guillaume Brac nous propose cette fois encore une histoire estivale et légère, empreinte d’une insouciance qu’il nous tarde de retrouver. Son personnage principal, Félix, rencontre une jeune fille lors d’une soirée sur les quais de Seine et décide dès le lendemain de lui faire la surprise de la suivre dans la Drôme où elle est partie de vacances. Il embarque avec lui son meilleur ami Chérif, et font le trajet dans la voiture d’Edouard, un jeune fils à maman qui n’a rien demandé.
Les trois jeunes hommes vont alors connaître une semaine de vacances pleine de joies, de déceptions, de rencontres, de surprises... Ils vont simplement vivre et tenter de profiter de ces vacances. Leurs aventures n’ont rien d’extraordinaire, elles sont même plutôt banales, et c’est bien là tout le talent de Guillaume Brac : il parvient à toucher simplement, sans grands discours ni rebondissements, avec les choses simples de la vie. Ses trois comédiens principaux Éric Nantchouang, Salif Cissé et Édouard Sulpice, recrutés directement au Conservatoire, transmettent à la perfection cette candeur. On se laisse alors bercer, depuis notre canapé, et l’on rêve d’être nous aussi dans la Drôme, à la piscine ou au bord d’une rivière, en train de faire des choses simples au soleil sans se soucier de gestes barrières.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et plein air

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article