La Chronique de Laura BIFFF - Brussels International Fantastic Film Festival

La Chronique de Laura BIFFF - Brussels International Fantastic Film Festival

La 37ème édition du Brussels International Fantastic Film Festival, ou BIFFF pour les intimes, a eu lieu du 9 au 21 avril 2019, au Palais des beaux arts de Bruxelles , ou le BOZAR, lui aussi pour les intimes. Même en y faisant une entrée tardive le 18 avril, mes amis Bruxellois se sont vite chargés de me mettre à l’aise en m’aidant à me familiariser avec les codes de ce festival très particulier. Sans cette initiation, je n’aurais surement pas compris ce qui m’arrivait en allant voir mon premier film, Bloodfest. Dès le film annonce du festival, le public se lâche, hurlant à la lune lorsque celle-ci apparait, imitant les corbeaux à l’écran, et criant « Welcome » sur le titre du festival. Je sens que je ne vais pas m’ennuyer.

Le réalisateur de Blood Fest a pensé son film pour le BIFFF et son ambiance, livrant une parodie de film d’horreur à la Scary Movie à l’humour un peu moins grossier. Les personnages sont des ados fans de film d’horreur et se réjouissent de participer au Blood Fest, festival de films d’horreur prenant place dans un parc clos. Mais les organisateurs ne vont pas se contenter de leur faire des frayeurs et commencent à réellement massacrer tous les participants. Le film reprend tous les codes du genre pour les tourner en dérision, et le résultat est très efficace. Les personnages sont spectateurs de leur propre histoire et s’exhortent eux-mêmes à ne pas aller dans cette cave sombre ou ce bâtiment aux allures d’asile délabré. Ce qui ne les empêche pas d’y aller quand même. Le public déchaîné du BIFFF ne perd pas une occasion de crier « N’y va pas ! » ou « Derrière toi ! ». Pour une entrée en matière au festival du film fantastique, c’est très représentatif.

Il ne me reste plus qu’à me perdre un peu dans le BOZAR, le temps d’aller prendre une bière au bar du festival, de flâner à la librairie fantastique, d’admirer les photos du concours de maquillage et de bodypainting, de découvrir des jeux de société sur le stand dédié… Et il est déjà l’heure de rentrer pour repartir de plus belle le lendemain, avec pas moins de trois films au programme.

L’image contient peut-être : une personne ou plus