La chronique de Laura - ShoWeb Séries #3

La chronique de Laura - ShoWeb Séries #3

Après les panels de cinq chaînes agrémentés de la diffusion de deux épisodes entiers, Arte prend la relève. Forte de sa ligne éditoriale originale et créative, la chaîne cherche à aller plus loin encore que l’Europe, qui restait jusque-là son champ d’action privilégié. C’est ainsi qu’elle a sélectionné la série australienne Sauvetage en mer de Timor, dont la bande annonce fait frémir. On y suit un sauvetage raté d’un bateau de migrants, et ses conséquences des années plus tard lorsque les protagonistes se retrouvent par hasard. Un sujet fort porté par des acteurs poignants. Arte annonce également la suite de Berlin 56, intitulée Berlin 59, portée par des personnages féminins charismatiques (diffusion au printemps). La dernière nouveauté internationale se passe dans l’outback australien : c’est Mystery Road, un western où un détective enquête sur les disparitions d’ouvriers agricoles. Pour le reste, des programmes comme Meurtres à Sandhamn, Secret médical ou encore Peaky Blinders reviennent sur la chaîne pour de nouvelles saisons.

Du côté français, on aura l’occasion de voir Gaspard Ulliel devant la caméra de Guillaume Nicloux, après le long métrage Les Confins du monde. Le réalisateur qui était présent choisit de nous passer un court extrait afin que l’on capte l’atmosphère. Le personnage d’Ulliel semble déconnecté du monde, traversant l’existence en y restant indifférent, mais une rencontre va apparemment tout venir chambouler. La chaîne engagée se penche sur le sujet épineux des pesticides avec la série politique et environnementale Jeux d’influence, réalisée par Jean-Xavier de Lestrade. D’autres programmes en langue étrangère mais co-produits en France sont à prévoir : parmi eux, Thanksgiving traitera d’espionnage et de crise conjugale à partir du 28 février, pour 3 épisodes de 52 minutes. L’Espagne co-produit Hierro, dans laquelle une policière citadine est contrainte d’aller enquêter sur une île des Canaries suite à la découverte du corps d’un jeune homme (8x52’). Arte nous livre également sa première co-production franco-allemande, Eden, avec Sylvie Testud au générique. Elle abordera le thème délicat des migrants à travers les portraits de divers personnages, et sera diffusée en mai (6x52’).

Pour finir, les petits nouveaux de Warner TV subissent le bizutage du ShoWeb, avec le grand défi de parvenir à capter l’attention de la salle après toutes ces informations. Mais le challenge est brillamment relevé : il y en aura pour tous les goûts, avec The Last Ship, série de science-fiction apocalyptique, mais aussi Knightfall, série médiévale, ou encore les suites de Claws et iZombie.

La science-fiction sera également représentée par The Orville. De plus, leur représentant est malin, et nous demande de rester regarder le pilote entier de The Resident, une de leurs 43 nouvelles séries ou saisons (dont 25 inédites) en nous promettant une annonce exclusive juste après l’épisode. C’est impeccablement tourné, avec un petit teaser flouté laissant deviner un des acteurs que, personnellement, j’aime le plus au monde. Et après les 45 minutes de cette série médicale très prometteuse, c’est avec joie que je découvre en effet le visage de Daniel Radcliffe à côté du titre Miracle Workers. Aux côtés de Steve Buscemi qui incarne ni plus ni moins que Dieu lui-même, Radcliffe sera un ange chargé de reprendre les rênes du paradis alors que le chef suprême semble en plein burn-out. Une pépite qui arrivera sur Warner TV le 30 mars. 

Et comme d’habitude avec les séries, ce n’est jamais assez tôt.

..